La Maison de la Poésie

La Maison de la Poésie

Scène littéraire

Maison de la Poésie Paris

La Maison de la Poésie de Paris est une scène de lectures, de rencontres et de création dédiée à la voix des poètes et des écrivains. Elle s'adresse aussi bien à ceux qui ont toujours un livre en poche qu'à ceux qui découvriront le texte porté autrement, par la scène, la voix, la musique, l'image...

En cours de lecture

Anne Mulpas - Abécéd’Air et de Feu - C de Crypte

Abécéd’Air et de Feu - C de Crypte
Une chronique sonore d'Anne Mulpas - poème 3. Une lettre > un mot et le voyage commence, l'imaginaire se déplie, combine intime, social et politique, récit vrai et fictif, le quotidien et l'utopie au creux du poétique.

Protocole fantasque.
La Crypte est, « en-dedans », une curieuse structure qui s’improvise sans hasard.

En cours de lecture

Enki Bilal - Nu avec Picasso

ENKI BILAL – NU AVEC PICASSO

Quelle est cette main inconnue et surpuissante qui attrape Enki Bilal au beau milieu de la nuit et le projette sur un lit de camp ?

Quel est ce lieu mystérieux et hanté dans lequel il a atterri ?

Qui sont ces créatures, minotaure, cheval ou humains déformés, que l’artiste rencontre en essayant de trouver son chemin dans ce labyrinthe sombre et inquiétant ?

Que lui veulent-elles ? Et dans quel état sortira-t-il de cette incroyable nuit ?

Dans une déambulation hallucinée, Enki Bilal croise tant les personnages de Picasso, ses muses, ses modèles, que le grand maître lui-même et Goya, son idole. Son errance dans les couloirs du Musée Picasso prend la forme d’une rêverie éveillée qui nous fait toucher du doigt l’œuvre du peintre espagnol d’une façon sensorielle et envoûtante, pour aboutir en épiphanie à la présentation de Guernica, la grande toile du maître.

À lire – Enki Bilal, Nu avec Picasso, Stock, coll. « Ma nuit au musée », 2020.

Le mardi 8 septembre 2020 - 19H00

En cours de lecture

Arthur H - Fugues

Avec Nicolas Repac, Patrick Goraguer & Julien Appert

« J’avais quinze ans, et un mois plus tôt j’avais fugué. Ça avait été beaucoup plus simple que je ne le croyais. On était à l’aéroport de Pointe-à-Pitre, pour rentrer à Paris, et j’avais fermement pris ma décision. Deux jours avant, il s’était passé une chose prodigieuse et après cette chose je ne pouvais plus revenir en arrière. »

Arthur H signe ici un bouleversant autoportrait, en trois fugues. Celle de sa mère qui, à l’âge de dix-huit ans, décide avec des amis de fuir sa banlieue ouvrière en construisant un radeau pour naviguer jusqu’à Tahiti. La sienne, lorsqu’il avait quinze ans, à l’issue de vacances en Guadeloupe avec son père Jacques Higelin, dans la maison de Coluche. Et la dernière fugue de Bach, laissée inachevée : L’Art de la fugue. Ces trois fugues dialoguent entre elles et racontent un désir farouche d’indépendance et de liberté.

À lire – Arthur H, Fugues, coll « Traits et Portraits », Mercure de France, 2019 – La musique des mots, éd. Points, 2018.

À écouter – Arthur H, « Amour chien fou », Allpoints/ Believe Music, 2018.

Le mercredi 9 septembre 2020 - 20H00

En cours de lecture

Florent Marchet & Nicolas Mathieu - Leurs enfants après eux

Florent Marchet & Nicolas Mathieu
Leurs enfants après eux

Elles sont nombreuses les affinités entre le superbe deuxième roman de Nicolas Mathieu – Leurs enfants après eux – et l’univers de l’auteur, compositeur et interprète Florent Marchet. À commencer par l’adolescence provinciale, cet âge de l’intensité maximale et du paradoxal désœuvrement, l’âge à vif des premières fois, l’âge où l’on se met à regarder les filles d’un œil brillant et, alors, tout peut arriver, près d’un lac pendant l’été ou sur un terrain de sport entre deux cours. Cette terre des hauts fourneaux qui ne brûlent plus et qu’explore Nicolas Mathieu est, à coup sûr, non loin du village de Rio Baril qui avait donné son titre au deuxième album de Florent Marchet. Oui, ces deux-là – qui s’admirent – ont des choses à se (nous) dire.

À lire – Nicolas Mathieu, Leurs enfants après eux, (Prix Goncourt 2018), Actes Sud, 2018.

À écouter – Florent Marchet, « Bambi Galaxy », Pias, 2014.

Le mardi 2 juillet 2019 - 20H00

En cours de lecture

Roberto Saviano – Piranhas

Roberto Saviano – Piranhas

Rencontre animée par Anaïs Ginori
Interprète : Rosanna Gasbarro

Naples, quartier de Forcella. Nicolas Fiorillo vient de donner une leçon à un jeune homme qui a osé “liker” des photos de sa copine sur les réseaux sociaux. Pour humilier son ennemi, Nicolas n’est pas venu seul, il s’est entouré de sa bande : ils ont tous entre dix et dix-huit ans et sont fascinés par la criminalité et la violence. Leurs modèles sont les super-héros et les parrains de la Camorra. Leurs valeurs, l’argent et le pouvoir. Ils ne craignent ni la prison ni la mort, mais une vie ordinaire comme celle de leurs parents.

Après le succès international de Gomorra et d’Extra pure, Roberto Saviano, né à Naples en 1979, consacre Piranhas à un nouveau phénomène criminel napolitain, les “baby-gangs”. Inspiré de la réalité, ce roman nous montre un univers sans concession, dont la logique subjacente n’est pas si différente de celle qui gouverne notre société contemporaine.

À lire – Roberto Saviano, Piranhas, trad. de l’italien par Vincent Raynaud, Gallimard, 2018.

Le vendredi 5 octobre 2018 - 21H00