La Maison de la Poésie

La Maison de la Poésie

Scène littéraire

Maison de la Poésie Paris

La Maison de la Poésie de Paris est une scène de lectures, de rencontres et de création dédiée à la voix des poètes et des écrivains. Elle s'adresse aussi bien à ceux qui ont toujours un livre en poche qu'à ceux qui découvriront le texte porté autrement, par la scène, la voix, la musique, l'image...

En cours de lecture

MAYLIS DE KERANGAL – CANOËS

MAYLIS DE KERANGAL – CANOËS

Avec Cascadeur & Médéric Collignon

« J’ai conçu Canoës comme un roman en pièces détachées : une novella centrale, “Mustang”, et autour, tels des satellites, sept récits. Tous sont connectés, tous se parlent entre eux, et partent d’un même désir : sonder la nature de la voix humaine, sa matérialité, ses pouvoirs, et composer une sorte de monde vocal, empli d’échos, de vibrations, de traces rémanentes. Chaque voix est saisie dans un moment de trouble, quand son timbre s’use ou mue, se distingue ou se confond, parfois se détraque ou se brise, quand une messagerie ou un micro vient filtrer leur parole, les enregistrer ou les effacer. J’ai voulu intercepter une fréquence, capter un souffle, tenir une note tout au long d’un livre qui fait la part belle à une tribu de femmes — des femmes de tout âge, solitaires, rêveuses, volubiles, hantées ou marginales. Elles occupent tout l’espace. Surtout, j’ai eu envie d’aller chercher ma voix parmi les leurs, de la faire entendre au plus juste, de trouver un “je”, au plus proche. »

À lire – Maylis de Kerangal, Canoës, coll. Verticales, Gallimard, 2021.

En cours de lecture

WENDY DELORME – VIENDRA LE TEMPS DU FEU

WENDY DELORME – VIENDRA LE TEMPS DU FEU

Avec Bebe Melkor-Kadior, Candice Chechirlian, Wendy Delorme, Marguerin Le Louvier & Isabelle Sorente
Mise en son par Candice Chechirlian

« Elles étaient toutes brisées et pourtant incassables. Elles existaient ensemble comme un tout solidaire, un orchestre puissant, les organes noués en ordre aléatoire, un grand corps frémissant. Et j’étais l’une d’entre elles. »

Dans une société totalitaire aux frontières fermées, bordée par un fleuve, cinq personnes se racontent, leurs aspirations, leurs souvenirs, comment survivre, se cacher et se faufiler dans un monde où les livres sont interdits et les corps sous contrôle. En marge du territoire, subsistent les vestiges d’une communauté de résistantes, inspirée des Guérillères de Monique Wittig.

Un texte choral dédié au pouvoir des mots, aux forces de la sororité et au désir d’un autre monde.

À lire – Wendy Delorme, Viendra le temps du feu, éd. Cambourakis, 2021.

En cours de lecture

REMISE DES PRIX DU CONCOURS INALCO DE LA NOUVELLE PLURILINGUE 2020

REMISE DES PRIX DU CONCOURS INALCO DE LA NOUVELLE PLURILINGUE 2020

Avec les lauréats 2020, Yasmine Khlat & Jean-Simon DesRochers, écrivains parrains de l’édition 2020 & Cécile Dominjon

En 2020, les étudiants francophones du monde entier ont été invités, dans le cadre du Concours Inalco de la nouvelle plurilingue, à écrire « en présence de toutes les langues du monde », comme nous y invitait Édouard Glissant. Les étudiants lauréats seront mis à l’honneur au cours de cette soirée : leurs nouvelles sont publiées aux jeunes éditions Tangentielles et les quatre premiers textes primés, ainsi que ceux des écrivains parrainant le concours, sont lus par leurs auteurs et la comédienne Cécile Dominjon.

Ces lectures polyphoniques, à l’instar des textes eux-mêmes, sont accompagnées par une table-ronde autour des potentialités de renouvellement poétique – et plus encore – offertes par le plurilinguisme. Celle-ci fera dialoguer écrivains et jeunes auteurs, éditeurs, organisateurs et membres du jury du concours. Elle sera aussi l’occasion de lancer l’édition 2021 du concours.

Ce projet est lauréat du programme de l’OIF Langues en dialogue. Il a également reçu le soutien du programme Licence + (Inalco). Il se déroule dans le cadre du colloque Ecrire entre les langues : littérature, enseignement, traduction : https://ecrire.sciencesconf.org/resource/page/id/3

À lire – Langues en dialogue 2020, éd. Tangentielles, 2021.

En cours de lecture

YVES PAGÈS – IL ÉTAIT UNE FOIS SUR CENT

YVES PAGÈS – IL ÉTAIT UNE FOIS SUR CENT

Lecture par l’auteur
Rencontre animée par Sophie Joubert

Des années durant, l’écrivain Yves Pagès a glané toutes sortes de statistiques, notant dans un carnet des centaines de pourcentages. De ce vertigineux inventaire, il a fait un livre étrange qui, entre jeu littéraire à la Raymond Queneau et réflexions philosophiques à la Theodor Adorno, reconstitue par fragments le tableau d’une société infestée par une vision comptable du monde. Difficile de rompre la glace du monstre statistique, d’échapper à ses ordres de grandeur qui prétendent tout recenser de nos faits et gestes, quantifier nos opinions, mettre en coupe réglée nos vies matérielles. Sous emprise comptable, chacun se sent casé d’office, sondé de bas en haut, pris au piège. Mais alors, comment nous soustraire au grand dénombrement ? Un OVNI aussi malicieux que réjouissant par l’écrivain et « co-animateur » des éditions Verticales.

À lire – Yves Pagès, Il était une fois sur cent, Zones, 2021.

En cours de lecture

JEAN-HUBERT GAILLIOT – ACTIONS SPÉCIALE

JEAN-HUBERT GAILLIOT – ACTIONS SPÉCIALES
Lecture par Pierre Baux
Rencontre animée par Colombe Boncenne

Jean-Hubert Gailliot est le fondateur et directeur avec Sylvie Martigny des éditions Tristram, présentées comme « une association de malfaiteurs ». C’est aussi ce que sont les personnages d’Actions spéciales, Kepler, Natsumi, le Rintintin et Denise, qui « s’enrichissent en s’amusant ». Le narrateur est embarqué par la bande, (ou s’embarque tout seul …), découvre leurs combines géniales et leur philosophie d’existence, entre le jeu, la fronde, le crime et la liberté. Un roman d’aventure en forme d’hommage génial à la littérature de genre.

À lire – Jean-Hubert Gailliot, Actions spéciales, éditions de l’Olivier, 2021.