La Maison de la Poésie

La Maison de la Poésie

Scène littéraire

Maison de la Poésie Paris

La Maison de la Poésie de Paris est une scène de lectures, de rencontres et de création dédiée à la voix des poètes et des écrivains. Elle s'adresse aussi bien à ceux qui ont toujours un livre en poche qu'à ceux qui découvriront le texte porté autrement, par la scène, la voix, la musique, l'image...

En cours de lecture

Anne Mulpas - Abécéd’Air et de Feu - O d'Ogresse

Abeced Air et Feu_OGRESSE.mp3

Abeced Air et Feu_OGRESSE.mp3

Vous ne pouvez pas lire ce média dans votre navigateur, car il est stocké sur un serveur non sécurisé (HTTP).
Vous pouvez néanmoins le télécharger pour l'écouter.

Télécharger Télécharger ( 37 Mo )

Abécéd’Air et de Feu - O d'Ogresse
Une chronique sonore d'Anne Mulpas - poème 1. Une lettre > un mot et le voyage commence, l'imaginaire se déplie, combine intime, social et politique, récit vrai et fictif, le quotidien et l'utopie au creux du poétique.

L’Ogresse soi.
L’Ogresse l’autre.
Avatars et doublets.
Poète recense ses fétiches, appelle ses parents proches, sa véritable famille. Loup, sorcière, vampire réaniment ses chairs, cadencent et scandent ses artères. C’est pas de la mode, c’est du mythe — alimentaire/élémentaire besoin de liens et de narrations.

En cours de lecture

Anne Mulpas - Abécéd’Air et de Feu - G de Génie

Abeced Air et Feu_GENIUS.mp3

Abeced Air et Feu_GENIUS.mp3

Vous ne pouvez pas lire ce média dans votre navigateur, car il est stocké sur un serveur non sécurisé (HTTP).
Vous pouvez néanmoins le télécharger pour l'écouter.

Télécharger Télécharger ( 27 Mo )

Abécéd’Air et de Feu - G de Génie
Une chronique sonore d'Anne Mulpas - poème 1. Une lettre > un mot et le voyage commence, l'imaginaire se déplie, combine intime, social et politique, récit vrai et fictif, le quotidien et l'utopie au creux du poétique.

Choisir un mot, être choisi par lui.

En cours de lecture

Anne Mulpas - Abécéd’Air et de Feu - C de Crypte

Abeced Air et Feu_CRYPTE.mp3

Abeced Air et Feu_CRYPTE.mp3

Vous ne pouvez pas lire ce média dans votre navigateur, car il est stocké sur un serveur non sécurisé (HTTP).
Vous pouvez néanmoins le télécharger pour l'écouter.

Télécharger Télécharger ( 30 Mo )

Abécéd’Air et de Feu - C de Crypte
Une chronique sonore d'Anne Mulpas - poème 3. Une lettre > un mot et le voyage commence, l'imaginaire se déplie, combine intime, social et politique, récit vrai et fictif, le quotidien et l'utopie au creux du poétique.

Protocole fantasque.
La Crypte est, « en-dedans », une curieuse structure qui s’improvise sans hasard.

En cours de lecture

Enki Bilal - Nu avec Picasso

898108708-maison-de-la-poesie-enki-bilal-nu-avec-picasso.mp3

898108708-maison-de-la-poesie-enki-bilal-nu-avec-picasso.mp3

Vous ne pouvez pas lire ce média dans votre navigateur, car il est stocké sur un serveur non sécurisé (HTTP).
Vous pouvez néanmoins le télécharger pour l'écouter.

Télécharger Télécharger ( 47 Mo )

ENKI BILAL – NU AVEC PICASSO

Quelle est cette main inconnue et surpuissante qui attrape Enki Bilal au beau milieu de la nuit et le projette sur un lit de camp ?

Quel est ce lieu mystérieux et hanté dans lequel il a atterri ?

Qui sont ces créatures, minotaure, cheval ou humains déformés, que l’artiste rencontre en essayant de trouver son chemin dans ce labyrinthe sombre et inquiétant ?

Que lui veulent-elles ? Et dans quel état sortira-t-il de cette incroyable nuit ?

Dans une déambulation hallucinée, Enki Bilal croise tant les personnages de Picasso, ses muses, ses modèles, que le grand maître lui-même et Goya, son idole. Son errance dans les couloirs du Musée Picasso prend la forme d’une rêverie éveillée qui nous fait toucher du doigt l’œuvre du peintre espagnol d’une façon sensorielle et envoûtante, pour aboutir en épiphanie à la présentation de Guernica, la grande toile du maître.

À lire – Enki Bilal, Nu avec Picasso, Stock, coll. « Ma nuit au musée », 2020.

Le mardi 8 septembre 2020 - 19H00

En cours de lecture

Arthur H - Fugues

896903806-maison-de-la-poesie-arthur-h-fugues.mp3

896903806-maison-de-la-poesie-arthur-h-fugues.mp3

Vous ne pouvez pas lire ce média dans votre navigateur, car il est stocké sur un serveur non sécurisé (HTTP).
Vous pouvez néanmoins le télécharger pour l'écouter.

Télécharger Télécharger ( 54 Mo )

Avec Nicolas Repac, Patrick Goraguer & Julien Appert

« J’avais quinze ans, et un mois plus tôt j’avais fugué. Ça avait été beaucoup plus simple que je ne le croyais. On était à l’aéroport de Pointe-à-Pitre, pour rentrer à Paris, et j’avais fermement pris ma décision. Deux jours avant, il s’était passé une chose prodigieuse et après cette chose je ne pouvais plus revenir en arrière. »

Arthur H signe ici un bouleversant autoportrait, en trois fugues. Celle de sa mère qui, à l’âge de dix-huit ans, décide avec des amis de fuir sa banlieue ouvrière en construisant un radeau pour naviguer jusqu’à Tahiti. La sienne, lorsqu’il avait quinze ans, à l’issue de vacances en Guadeloupe avec son père Jacques Higelin, dans la maison de Coluche. Et la dernière fugue de Bach, laissée inachevée : L’Art de la fugue. Ces trois fugues dialoguent entre elles et racontent un désir farouche d’indépendance et de liberté.

À lire – Arthur H, Fugues, coll « Traits et Portraits », Mercure de France, 2019 – La musique des mots, éd. Points, 2018.

À écouter – Arthur H, « Amour chien fou », Allpoints/ Believe Music, 2018.

Le mercredi 9 septembre 2020 - 20H00