La Maison de la Poésie

La Maison de la Poésie

Scène littéraire

Maison de la Poésie Paris

La Maison de la Poésie de Paris est une scène de lectures, de rencontres et de création dédiée à la voix des poètes et des écrivains. Elle s'adresse aussi bien à ceux qui ont toujours un livre en poche qu'à ceux qui découvriront le texte porté autrement, par la scène, la voix, la musique, l'image...

En cours de lecture

Ravages de Violette Leduc

Lecture par Mathilde Forget & Laura Vazquez
Festival Paris en toutes lettres

En 1955, les Éditions Gallimard publient une édition censurée de Ravages de Violette Leduc. Un drame personnel et littéraire pour l’autrice, qu’elle décrit encore vingt ans après comme un « assassinat ». Cette année, une nouvelle édition propose enfin une structure revue et augmentée des passages censurés, au plus près de l’entreprise romanesque et autobiographique de Violette Leduc. Mathilde Forget qui a écrit l’une des deux préfaces, propose une soirée mêlant archives, lectures et chansons, accompagnée par la poétesse et romancière Laura Vazquez, pour fêter ensemble cet événement littéraire.

« Mon baiser est intègre lorsque j’embrasse indirectement la peau. La bouche s’épuise, la faim persiste. »
Violette Leduc, Ravages

À lire
– Violette Leduc, Ravages (édition augmentée), coll. « L’imaginaire », Gallimard, 2023. Mathilde Forget, De mon plein gré, Grasset, 2021.
– Laura Vazquez, Le livre du large et du long, éditions du sous-sol, 2023.

En cours de lecture

Sensibilités de Tania de Montaigne

Lecture par l’autrice & rencontre animée par Sylvia Minne
Festival Paris en toutes lettres

Il était une fois une femme qui avait décidé de faire le BIEN. Cette femme travaillait dans une prestigieuse maison d’édition cotée en bourse, Feel Good. Elle se disait que les livres devaient être la première étape du chemin qui mènerait au bonheur. Déterminée, méthodique, rigoureuse, elle avait décidé que sa mission serait de nettoyer chaque mot de chaque texte pour que plus jamais personne ne soit heurté dans sa sensibilité. Mais on n’efface pas les maux de la société comme on efface les mots des manuscrits. Dehors, le monde est en colère, chaque jour apporte son nouveau lot de violence, de haine, de racisme… Être Feel Good ? Quitte à se laisser aveugler par le soleil du Bien et retirer des rayons les livres qui dérangent ? Quel en sera le prix ?

« Êtres heureux et calmes, c’est ce que nous voulons tous, n’est-ce pas ? »
Tania de Montaigne, Sensibilités

À lire – Tania de Montaigne, Sensibilités, Grasset, 2023.

En cours de lecture

Déserter de Mathias Enard

En dialogue avec Nalini Anantharaman, mathématicienne et professeure au Collège de France
Lecture par Marianne Denicourt
Rencontre animée par Aïnhoa Jean-Calmettes

Quelque part dans un paysage méditerranéen orageux familier et insaisissable, en marge d’un champ de bataille indéterminé, un soldat inconnu tente de fuir sa propre violence. Le 11 septembre 2001, sur la Havel, aux alentours de Berlin, à bord d’un petit paquebot de croisière, un colloque scientifique fait revivre la figure de Paul Heudeber, mathématicien est-allemand de génie, disparu tragiquement, resté fidèle à son côté du Mur de Berlin, malgré l’effondrement des idéologies. La guerre, la désertion, l’amour et l’engagement… Mathias Enard observe ce que la guerre fait au plus intime de nos vies.

À lire – Mathias Enard, Déserter, Actes Sud, 2023.

En cours de lecture

Emmanuel Carrère – Vers le réel, Œuvres choisies

Rencontre animée par Aude Cirier
Festival Paris en toutes lettres

Écrivain, réalisateur, reporter, Emmanuel Carrère élabore depuis plus de 40 ans une œuvre majeure de la littérature contemporaine, multi-récompensée, brossant un portrait incisif de la société actuelle, en puisant la matière de son inspiration dans les désordres d’un environnement qu’il ne maîtrise pas, un pied dans la réalité la plus adverse, l’autre dans le plus furieux romanesque. Pour ce premier volume de ses oeuvres en Quarto, autour d’un choix de romans et récits, d’articles et de reportages (de 1981 à 2016), Emmanuel Carrère retrace, documents personnels et archives à l’appui, son parcours, ses « vies » et celles rencontrées, imaginées, dont il rend compte avec un rare talent.

« Je suis changeant, nous sommes changeants, le monde est changeant. La seule chose qui ne changera jamais, c’est que tout change, tout le temps. »
Emmanuel Carrère, Yoga

À lire – Emmanuel Carrère, Vers le réel – Œuvres choisies I, coll. « Quarto », Gallimard, 2023.

En cours de lecture

Rien n’est su de Sabine Garrigues

Lecture par Audrey Bonnet
Rencontre avec l’autrice animée par Flora Moricet

Rien n’est su est un récit grave, lumineux, habité par l’amour entre une mère et sa fille. Que faire quand le monde s’écroule et que la vie demeure ? Sabine Garrigues raconte la brutalité de la mort, le manque, la réinvention de soi. Les mots, émancipés des majuscules et de toute ponctuation, disent l’insoutenable absence, mais aussi la beauté d’un monde qui comprend le vide et la douleur : « la mort nourrit la vie / avant je ne le savais pas / maintenant je le sais ». Rien n’est su est le premier livre de Sabine Garrigues. Écrit au fil des ans après la disparition de sa fille au Bataclan en 2015, il a donné naissance à une pièce radiophonique diffusée en 2022 sur France Culture sous le titre : Nuit de guerre à Paris.

©Frédérique Barraja

À lire – Sabine Garrigues, Rien n’est su, Le Tripode, 2023.